Albert Einstein a écrit : « Le mental vit dans un cercle vicieux ; il crée lui-même les problèmes, et ensuite essaie de les résoudre. »

Les mêmes causes produisant la plupart du temps les mêmes effets, il serait vain de vouloir changer « l’autre » (son conjoint, ses enfants ou le monde…) sans envisager de commencer à transformer, petits pas par petits pas, quelque chose en soi. Á défaut de cette démarche, c’est clairement mission impossible !

Alors, comment devenir conscient du fonctionnement de son cerveau et de l’élaboration de ses pensées ?

Comment reconnaître ses processus psychologiques pour ne plus les subir mais au contraire les apprivoiser, les gérer voire les déjouer ?

En focalisant sa capacité d’attention et de concentration sur le moment présent, en s’entraînant à réguler ses émotions, en acceptant aussi d’être touché par le  » ressenti « , il est possible de voir comment le cerveau limite et enferme, et ainsi de mieux percevoir la réalité elle-même.

Quand nous nous libérons de nos tyrannies intérieures et de notre culpabilité, nous créons un espace de possibilités pour élargir notre vision du monde et être en capacité de choisir et de vivre nos valeurs essentielles.

« Il n’y a pas de passé, de présent ou de futur.

Le présent du passé, c’est la mémoire.

Le présent du présent, c’est l’action.

Le présent de l’avenir, c’est l’imagination. »

Saint AUGUSTIN

« Nous devons cesser d’entretenir nos défenses et nos résistances et quitter le mental pour revenir à notre ressenti… »

« C’est en changeant, en lâchant,

donc en transformant une petite chose à l’intérieur de soi, 

que le véritable changement extérieur est possible. »

Share This